cabinet de recrutement IT IA informatique

Conseils pour votre recherche d’emploi IT / tech

Vous avez un entretien d’embauche pour un emploi en IT et vous vous demandez quelles questions aurez-vous en entretien informatique ?

Nous allons vous donnez des conseils et les 13 questions courantes en entretien IT informatique.

questions en entretien IT informatique

Quelles sont les questions fréquentes pour un entretien dans l’ informatique ? 

Dans cet article, nous allons aborder les questions fréquemment posées lors des entretiens d’embauche en informatique. Avant d’entrer dans les détails, parlons de l’évolution des recrutements dans le domaine informatique en France. Depuis des années, nous avons assisté à une croissance exponentielle de l’innovation informatique. Avec l’avènement des nouvelles technologies et l’importance croissante de l’informatique dans tous les secteurs, la demande de recrutements de profils qualifiés en informatique n’a cessé d’augmenter. Les entreprises françaises se sont tournées vers les talents informatiques pour répondre à leurs besoins croissants en matière de développement de logiciels, de gestion des données et de dernièrement de transformation digitale. Cela a conduit à une augmentation du nombre d’entretiens d’embauche spécifiquement axés sur les compétences informatiques à la fois pour des postes en CDI et pour les missions de consulting par les ESN et cabinets de conseil.

Bien sûr, vous devez vous assurer que vous êtes prêt à répondre aux questions d’entretien courantes que l’on retrouve quelque soit la fonction. Mais ne vous arrêtez pas là surtout dans un domaine technique comme l’informatique. Ci-dessous, nous avons également décrit 13 questions auxquelles vous serez probablement confronté lors d’un entretien pour des postes en informatique. Vous apprendrez le « pourquoi » derrière les questions et obtiendrez des conseils ou témoignages du cabinet FACTORIEL. Mais parlons d’abord des fonctions qui relèvent de l’informatique.

talent-it-recrutement-lyon-grenoble

Que recherchent les recruteurs lorsqu’ils embauchent ?

Bien que l’on vous pose des questions sur vos compétences techniques et vos expériences propres lors de votre entretien, la nature collaborative de l’informatique signifie que les recruteurs et les responsables du recrutement accordent une grande importance à la capacité de travailler avec et pour toutes les fonctions de l’entreprise. Clairement vous devez être capable d’écouter, de comprendre, de juger, de réaliser sans oublier de faire de la veille technologique permettant d’avancer dans la course face aux concurrents.

Voici plusieurs compétences recherchées à prendre en compte lorsque vous vous préparez à répondre aux questions pièges de l’entretien informatique, afin que vous puissiez les mettre en valeur dans vos réponses.

Soft Skills recherchées en IT 

Écoute efficace

Les recruteurs sont à la recherche de candidats qui démontrent qu’ils sont de bons auditeurs. Comprendre les autres, traduire leur besoin en informatique est la base. Comprendre comment les collègues utilisent les informations et gèrent les données est un élément important de toute fonction informatique.

Montrez que vous êtes attentif et que vous comprendrez les besoins de votre collègue, et des utilisateurs. Lors de vos entretiens, racontez des exemples de votre implication face aux métiers,  à vos clients.

Résolution de problème

Les opérationnels qui recrutent veulent voir en entretien comment les candidats abordent les problèmes et les situations, lorsqu’ils ne disposent peut-être pas de toutes les informations. Les bons résolveurs de problèmes savent qu’ils doivent se tourner vers d’autres personnes qui ont peut-être rencontré des challenges similaires et les rechercher. Vous pouvez partager ces compétences lors de votre entretien en parlant d’exemples où vous avez demandé de l’aide à d’autres pour aborder un problème que vous n’étiez pas familier. Factoriel a un client qui teste avec un cas concret la procédure que va utiliser le candidat pour résoudre un problème que rencontre un utilisateur qui remonte un problème urgent et bloquant. Plusieurs candidats responsables du support avec un bon CV n’avaient pas réussi à expliquer clairement leur méthode à suivre pour résoudre le cas concret.

Si vous êtes un candidat en début de carrière et que vous n’avez pas d’exemples de résolution de problème face à un utilisateur, proposez des cas rencontrés lors de votre formation, stages, et même chez vous si vous faites de l’informatique à titre personnel en dehors de votre parcours professionnel.

Goût d’apprendre, de se former continuellement

Les technologies et les besoins commerciaux évoluant si rapidement, la qualité d’apprendre et donc de s’adapter face à une inconnue est une qualité très prisée par les responsables du recrutement informatique

Voici quelques-unes des questions qui vous seront posées pour essayer de découvrir ces points forts :

Quel est le nouveau logiciel ou une nouvelle technologie avec laquelle vous avez récemment travaillé et comment en êtes-vous venu à l’apprendre ?

Que faites-vous si l’on vous propose une mission pour un domaine fonctionnel, un projet complètement inconnu pour vous ?

Vous est-il arrivé d’aborder un projet ou un appel d’offre sur un logiciel, sa nouvelle version, ou globalement des technologies récentes que vous ne connaissiez pas ? Comment réagissez-vous si vous arrivez sur un projet déjà démarré avec par d’autres collègues ?

chargée de recrutement informatique

13 Questions courantes pour un entretien informatique – IT 

1 Parlez-moi d’un problème rencontré sur un projet ou dans votre quotidien informatique qui a nécessité une solution compliquée et comment vous l’avez traité avec votre équipe pour le résoudre ?

Les responsables du recrutement explorent plusieurs ensembles de compétences avec cette question, qui est l’une des préférées des responsables informatiques. La résolution de problèmes est la plus évidente, mais ils espèrent également savoir comment vous abordez le travail d’équipe, la collaboration, l’écoute et la méthode pour arriver à la résolution.

N’ayez pas peur de partager une solution qui n’a pas fonctionné au départ. La persévérance et le suivi sont valorisés et faire preuve de détermination pour surmonter les obstacles est un plus. Tel un médecin, qui fait faire des analyses jusqu’à trouver la cause réelle d’un problème.

2 Quel est le nouveau logiciel ou la nouvelle technologie avec laquelle vous avez récemment travaillé et comment en êtes-vous venu à l’apprendre ?

Les intervieweurs recherchent votre niveau d’exposition et de compréhension de la technologie ici. Mais ce qui est le plus important, c’est la composante « apprentissage » seul ou pas de cette question.

  1. Que faites-vous lorsqu’il semble qu’une tâche ou projet sur lequel vous travaillez pourrait prendre du retard ?

Terminer des projets, en particulier ceux avec des délais serrés, est un défi auquel chaque informaticien est confronté. Nous posons cette question pour savoir comment le candidat communique avec les parties prenantes et les clients internes sur les retards ou les obstacles. Cela donne également une bonne idée de la façon dont ils négocient pour obtenir plus de temps ou de ressources.

  1. Parlez-moi des clients internes avec lesquels vous travaillez en dehors de l’informatique et comment votre travail soutient les objectifs commerciaux globaux.

Avec cette question, les responsables du recrutement veulent savoir que vous comprenez la fonction de support que joue l’informatique dans l’assistance aux opérations commerciales. Qu’il s’agisse d’aider à concevoir un système de suivi du service client, de créer une interface numérique qui aidera le service des achats de votre entreprise à payer les fournisseurs ou d’aider vos collègues à résoudre des problèmes techniques, vous devez avoir une compréhension globale de la façon dont vos parties prenantes utilisent les outils que vous aidez. créer.

5. Parlez-moi d’une fois où vous avez expliqué un processus ou un concept technique à quelqu’un qui n’avait pas de formation technique.

Souvent, les collègues non techniques ne sont pas conscients de toutes les manières dont la technologie peut transformer le travail manuel en quelque chose qui peut être automatisé. Cette question explore donc vos compétences en communication et votre capacité à aider les autres à comprendre des processus et des approches qui peuvent être nouveaux mais finalement utiles pour eux.

6.Pouvez-vous me parler d’un projet pour lequel vous vous êtes porté volontaire pour aider ou avez offert un soutien ?

Les recruteurs aiment voir l’initiative chez les candidats. Avec cette question, ils cherchent à en savoir plus sur votre motivation et votre intérêt à aller au-delà de ce qui est requis.

7. Pouvez-vous donner un exemple d’une relation difficile entre collègues ? Comment avez-vous géré cela ? Avez-vous eu un conflit avec les utilisateurs ou même votre responsable ?

Les conflits sont inévitables en entreprise, et cette question explore vos compétences en communication et en résolution de problèmes. Nous aimons cette question surtout parce qu’elle révèle comment les membres du personnel différencient les problèmes de travail des conflits personnels.

8. Parlez-moi d’un projet livré, ou de quelque chose que vous avez terminé et livré à l’utilisateur ‘satisfait’ et dont vous êtes particulièrement fier.

Les responsables du recrutement veulent connaître vos réussites et comprendre ce que vous considérez comme de grandes victoires au travail. C’est aussi une façon subtile de découvrir votre style et de voir comment vous collaborez avec les autres pour accomplir des choses. C’est également le moyen de voir si vous exagérez un peu trop ou pas. Trop d’auto flatterie n’est pas très bon.

9. Quels outils et stratégies utilisez-vous pour organiser et hiérarchiser votre travail afin de répondre au mieux aux objectifs, aux attentes et aux livrables de l’équipe ?

Par nature, l’informatique implique beaucoup de planification, de test et d’évaluation de projet. Cette question est posée pour en savoir plus sur votre exposition aux logiciels de gestion de projet, votre expérience en matière de respect des délais et votre processus pour rester à jour sur l’état du projet.

10 Pourquoi voulez-vous travailler chez nous ?

Les recruteurs utilisent cette question pour voir si vous avez fait votre recherche sur leur entreprise. C’est aussi une vérification de votre intérêt pour le travail et le métier de l’entreprise. Clairement, cette question demande : êtes-vous à la recherche d’un emploi ou voulez-vous vraiment cet emploi dans cette entreprise ?

11 Pourquoi seriez-vous fait pour ce poste ? Pourquoi êtes-vous le bon candidat ?

A vous de vous vendre, en comparant vos compétences et le profil demandé décrit dans l’annonce. Cela relève de bon sens, écoutez le recruteur, tout ce qu’il dit peut vous apporter des arguments pour expliquer pourquoi vous saurez réussir votre job dans cette entreprise. Préparez bien cette réponse chez vous avant l’entretien, vous démontrerez que vous savez argumenter, démontrer, convaincre. Aujourd’hui une simple expertise technique ne suffit pas, toutes ces qualités humaines, de relations avec les autres sont obligatoirement demandées par les recruteurs.

 12 Vous en êtes ou dans votre recherche ?

Le recruteur veut se positionner, et évaluer le délai et le risque éventuelle de vous perdre. Vous expliquerez synthétiquement si vous passez d’autres entretiens, attendez-vous déjà des réponses ? N’inventez pas, cela se verra. Globalement les clients de factoriel évoquent déjà la suite du processus avec un candidat qu’ils aimeraient recruter. Par contre, si le recruteur vous dit qu’il reçoit plusieurs candidats et que vous aurez une réponse dans 1 mois, les risques de ne pas être pris sont significatifs… Toujours de notre témoignage de nos clients, si le recruteur vous dit à la fin de l’entretien, vous allez rencontrer mon responsable ou un interlocuteur côté métier, vous pouvez estimer que vous entretien s’est à priori bien passé.

13 Quel est votre salaire actuel et vos prétentions ?

Un classique, il permet aussi de vérifier si vous donnez les mêmes informations qu’à transmis le cabinet de recrutement IT. Un écart amènera le recruteur à contacter aussitôt le consultant du cabinet.
Pour le salaire actuel, donnez le salaire fixe brut annuel et toutes les variables de l’année en cours, les avantages significatifs qui pèseront dans la balance.

Attention, si votre employeur actuel vous prête une voiture, soyez précis et demander si l’entreprise propose également des véhicules et si non, vous devez lui dire que ce n’est pas un frein pour vous. De même pour les DSI, si vous êtes au comex, parlez de ce sujet, également de l’entrée dans le capital, parfois proposée par le recruteur.

Pour les prétentions, l’avantage de passer par un cabinet vous permet d’en parler sans complexe avec votre consultant. Il vous dira clairement une fourchette, un plafond, ou une estimation possible selon votre profil.

Du côté candidat, si vous n’avez aucune information, ne soyez pas irréaliste comme certains développeurs. Notre cabinet de recrutement informatique Factoriel constate plusieurs faits :

Les gaps de salaire en % décroissent du développeur au DSI. Nous avons des recrutements de DSI dont le salaire négocié est même inférieur au salaire actuel. Pour un développeur et supérieur, on voit souvent un +10%, moins pour les managers. Et c’est du cas par cas, le groupe qui propose plein d’avantages sociaux, beaucoup de RTT etc sera différent de la PME qui propose un fixe important et rien d’autre.

Conseil de factoriel : ne pensez pas qu’au salaire, faites comme un joueur d’échec, pensez aux 2ème et 3ème coup d’après. Si la boite, le poste et les perspectives sont intéressantes, cela valorisera bien votre CV pour l’avenir. Pensez-y. Ceux qui ne pensent qu’au gap salarial et font des sauts de puces tous les 3 ans finissent souvent par voir la roue tourner.

Tendance-technologie-IT

7 conseils pour réussir un entretien en informatique ? 

1 Préparer un entretien

Afin d’avoir la chance de votre côté de réussir l’entretien d’embauche informatique, vous devez préparer votre entrevue, et même si vous pensez être très recherché par beaucoup de recruteurs.

Relisez la fiche de poste, la mission proposée et les critères du profil demandé. Ensuite, faites une liste des points communs avec votre parcours professionnel.

Vous devrez démontrer aisément avec fluidité que vous correspondez, même si vous n’avez pas tout ce qu’ils attendent. D’ailleurs le profil parfait n’existe pas !

2 Montrez de l’intérêt pour le poste et l’entreprise

Du bon sens, le recruteur s’imagine recruter un nouveau collaborateur qu’il formera et restera idéalement de nombreuses des années. Si vous venez en touriste, postulez car votre situation actuelle n’est pas terrible alors cela se verra rapidement.

3 Du bon sens et encore du bon sens ! 

Soyez honnête, un mensonge surtout en technique et c’est fini pour vous.

Votre savoir-être, votre langage corporel, le fait de prendre des notes, seront toujours jugé même si vos compétences techniques sont rares et très recherchées.

4 Cabinet de recrutement

Un des intérêts pour le candidat ou le recruteur de passer par un intermédiaire tel le cabinet de recrutement, est de mieux préparer la rencontre. Le cabinet peut vous donner des conseils. Demandez au consultant s’il a des conseils à partager.

5 les questions en entretien

Si vous ne connaissez pas la réponse, la meilleure solution pour réussir l’entretien (parfois technique) et d’être honnête et d’expliquer que vous n’avez pas rencontré la situation, mais essayez de trouver une solution et une réponse en posant un raisonnement. « Compte-tenu… je peux supposer… »  Comme en math !

6 Réussir un entretien se prépare, et ne tombez pas dans vos propres pièges

Soyez positif, ne critiquez pas notre employeur actuel pendant de longues minutes ! Votre interlocuteur pensera être le prochain.
Réfléchissez aux questions pièges avant l’entretien. Si le poste est stressant, ne dites pas que vous aimez quitter aujourd’hui votre boulot à 18h pile pour ne pas rater votre train. Souvent il n’y a pas de questions pièges, c’est le candidat qui se plante tout seul avec parfois une seule petite phrase ! exemple vécu : « Il y a quoi dans votre CE ? »
Si le poste propose d’être face aux métiers, aux utilisateurs, ne soyez pas timide, renfermé, négatif, trop analytique.

7 pénuries d’informaticiens ?

Notre cabinet de recrutement informatique à Paris et Lyon travaille uniquement avec des clients finaux, ces recruteurs qui investissent et espèrent intégrer un nouveau collaborateur pour de nombreuses années. Il s’entendra bien avec ses collègues, son responsable, ses « clients ».

Même si vous êtes sollicité en particulier sur LinkedIn, vous avez des compétences très recherchées etc ->

Les recruteurs veulent avant tout une tête bien faite, un esprit d’équipe, une personnalité qui s’adapte aux autres, et quelqu’un qui ne va pas démissionner dans un an.

Et nul n’est irremplaçable !

factoriel